ASSURANCE DE PERSONNES

Le secteur de l’Assurance se veut de plus en plus concurrentiel et soumis à de nombreuses contraintes, il doit faire face à :

  • l’évolution des règlementations (Solvency II, Protection des consommateurs, …),
  • l’obligation de produire des reportings financiers et de contrôle des risques plus pointus,
  • la réduction des coûts de fonctionnement,
  • l’externalisation des back-offices,
  • la modernisation du système d’information afin de répondre entre autre à la diversification des produits.

Nos équipes interviennent sur ces différents chantiers et participent à la création de nouvelles offres en fonction de l’évolution des marchés.

encoche PROTECTION SOCIALE
encoche ASSURANCE DE BIENS

IFRS 17 en bref !

En publiant le 18 mai 2017 la nouvelle norme IFRS 17 – Contrats d’assurance, l’IASB met ainsi fin à l’utilisation par les entités des pratiques comptables locales au profit des dispositions d’IFRS 17. En effet, en achevant la phase 2 de la norme provisoire IFRS 4 et en remplaçant cette dernière à compter du 1° janvier 2021, la norme IFRS 17 définit spécifiquement des principes non établis par IFRS 4 notamment, la comptabilisation (recognition), l’évaluation (measurement) et la publication (presentation and disclosure) des contrats d’assurance. L’objectif recherché est donc clair : une plus grande transparence permettant aux investisseurs d’avoir de la visibilité non seulement sur les rendements réellement attendus de leurs investissements mais aussi sur les risques liés à ces derniers.

Le devoir de conseil ne fléchit pas

Quelle que soit l’étendue des informations délivrées au consommateur, elle ne paraît pas être de nature à infléchir le devoir de conseil, indissociablement attaché à la mise sur le marché des produits vie en France.

PRIIPs, une concurrence favorisée dans une optique de marché unique européen.

Les produits d’investissement de détail et fondés sur l’assurance packagés ou « PRIIPs » sont nombreux, complexes et difficilement comparables. Dans un souci de transparence des informations relatives à ces produits, la Commission Européenne poursuit ses initiatives d’harmonisation.

Assurance santé : quelles perspectives à l’ère des objets connectés ?

Bracelets, montres, balances, etc. En devenant intelligents, les objets qui nous accompagnent dans nos gestes quotidiens (sport, alimentation, sommeil...) nous propulsent dans une ère connectée.

Faut-il avoir peur de l’ubérisation de l’assurance ?

C’est la question que se pose le monde de l’assurance : ses réseaux de distribution vont-ils se faire court-circuiter par de nouvelles marques 100 % digitales ? Pas si sûr… La complexité technique et réglementaire est une chance pour les intermédiaires.